OIS’Eaux

Creil (60)

Lieu
ZAC de l'Ec-Eau Port Fluvial - lot C - Creil (60)
Programme
76 logements individuels, intermédiaires et collectifs
Aménageur
SAO (société d’aménagement de l’Oise)
Urbaniste
ATAUB architectes
Maîtrise d'ouvrage
COGEDIM
Maîtrise d'œuvre
MFR Architectes / Gil Primard (paysagiste) / Buchet (BET structure) / BETHIC (BET fluides et thermique) / Synacoustique (BET acoustique) / EVA (BET VRD/DLE) / Soler Conseil (BET géotechnique et environnement) / Gondwana (écologue) / Citae (AEMO)
Surface
5 114 m² SDP / 4 812 m² SHAB
Montant des travaux
5,8 M € HT
Performance environnementale
RT 2020 / NF HABITAT HQE très performant / Confort d’été niveau 3*
Calendrier
Concours lauréat 2021 - Etudes en cours - PC déposé
Images
KDSL

Le projet s’inscrit dans le cadre de la lutte contre l’étalement urbain avec la reconversion de l’ancien site industriel « Vieille Montagne » en nouveau quartier d’habitat dans le centre-ville de Creil, seconde agglomération de Picardie.

Face à l’île Saint-Maurice et aux coteaux boisés de l’Oise, à proximité immédiate d’un port de plaisance fluvial et de la gare, deux bâtiments jumeaux se développent en gradins traversants et recréent le lien perdu entre la ville et la rivière. Une opération qui se décompose en éléments « gigognes » : un petit, un moyen et un grand volume s’enchâssent pour former un volume bâti, afin de libérer le cœur d’îlot en pleine terre et renforcer la continuité paysagère. Des porches dynamiques et traversants participent à l’appropriation immédiate des lieux.

Dessinée dans une même écriture architecturale, l’offre résidentielle multiple (maisons, intermédiaires et collectifs) se caractérise par des logements généreux : espaces extérieurs pour tous les logements, modularité des espaces et souplesse des aménagements avec des espaces en « plus » (pièce neutre, alcôve-bureau, chambre jumelée…).

Un appareillage composé de plaquettes blanc gris dessinera le corps des bâtiments, alternant une pose soit verticale, soit horizontale, tout en laissant l’empreinte des bandeaux « épais » qui soulignent l’horizontalité des volumes. Un garde-corps, dessiné aux couleurs chaudes, s’appuie sur ces bandeaux afin de préserver l’intimité des habitants.

Un théâtre de plein air composé d’un double escalier et d’un gradin assure la liaison topographique entre la rue haute et la rive. Il confère une identité forte au programme résidentiel, au droit d’un grand îlot de fraicheur riche en noues paysagères et grands sujets plantés en pleine terre. Deux terrasses partagées viennent offrir aux deux ensembles de logements les vues et les perspectives sur le grand paysage et l’Oise. Une grande dalle, faisant office de place collective à la croisée des chemins et en belvédère sur le cœur d’îlot arboré, organise les flux. L’offre de stationnement, dissimulée, a été conçue de manière mutable et évolutive.