Prendre racine

Noisy-le-Grand (93)

Lieu
ZAC écoquartier Ile de la Marne - Noisy-le-Grand (93)
Programme
119 logements en accession + un restaurant + une recyclerie
Aménageur
SOCAREN
Urbaniste
Mutabilis
Maîtrise d'ouvrage
Groupe Giboire
Maîtrise d'œuvre
MFR Architectes (mandataire) et Oyapock Architectes (architectes associés) / Mutabilis Paysage & Urbanisme / Ginko & Associés (BET structure et fluides) / H3C Energies (BET environnement et thermique) / Ecallard Economie / Meta Acoustique / Philippe Rivat (MOEX)
Nom commercial
Belle-Île-en-Marne
Surface
8 200 m² SDP
Montant des travaux
16,6 M€ HT
Performance environnementale
RT 2012 -20% sur 80% du projet - Effinergie+ BEPOS sur le bâtiment collectif (20% du projet) Logements NF Habitat HQE certifiés par CERQUAL
Calendrier
Chantier en cours
Images
YAM Studio
Mots clés
éco-construction - village - construction bois

UN VILLAGE 80% OSSATURE BOIS

C’est au sein d’un parc de 5 hectares que le futur projet d’éco-quartier à Noisy-le-Grand verra le jour. Le hameau, juché sur une butte, offre à ses habitants une vue au-dessus des cimes alentours et leur donne le sentiment de vivre sur une île.

La rue structurante se compose d’aménagements variés : privatifs, collectifs ou publics. Autant d’espaces appropriables par les habitants ou favorisant les rencontres. À l’est le restaurant, à l’ouest la recyclerie surplombée de terrasses partagées. La voiture n’est pas invitée. Un parking est encastré dans la butte, ouvert au nord sur le parc, masqué de la vue des promeneurs par un filtre végétal. Il donne accès en trois points à la rue.

Les logements et leur espace extérieur sont contextuels et pensés comme des ensembles indissociables. Chaque logement bénéficie d’un espace extérieur différent. Certains ont des jardinets en rez-de-chaussée donnant sur la rue, d’autres une terrasse exposée plein sud sur le parc, d’autres encore ont de véritables cabanes cadrant au nord vers la Marne. À l’image de ces extérieurs divers, s’ajoutent des intérieurs variés. À l’entrée du site se trouvent les logements collectifs desservis par une coursive. Le paysage intérieur est ainsi en total adéquation avec celui du parc. Tout au long de la rue, s’imbriquent des logements intermédiaires et individuels en simplex et en duplex.

Le binôme bois/métal permet d’identifier les logements en marquant les imbrications et de réduire l’impression de densité en rythmant la façade. Deux logements superposés sont marqués par deux matérialités différentes. Les logements intermédiaires et les logements individuels superposés sont composés d’une ossature bois à 80%. Les bâtiments collectifs, soit 20% du projet, seront conçus pour répondre aux niveaux du label Passivhaus allemand. Le projet participe à la stratégie d’éco-territoire de Noisy-le-Grand et sera l’une des vitrines de la filière bois française de l’Ile de France.