Tenon et mortaise

Noisy-le-Sec (93)

Lieu
ZAC Plaine de l'Ourcq - Secteur Engelhard / Noisy-le-Sec (93)
Programme
106 logements en accession libre + 3 commerces
Aménageur
SEQUANO
Urbaniste
Myriam Szwarc
Maîtrise d'ouvrage
Vinci Immobilier / BNP Paribas Real Estate
Maîtrise d'œuvre
MFR Architectes / Endroit en Vert Paysagistes / ELITHIS (BET Structure, fluides & thermique) / AT3E acoustique / Cube² (BET VRD) / AMOES (BET environnement) / B&C Associés (Economie)
Nom commercial
Canal en vues
Surface
7 738 m² SDP
Montant des travaux
9,8 M€ HT
Performance environnementale
Certification H&E Profil A / Effinergie + / 30% ENR
Calendrier
Livré février 2020
Images
Axel Dahl
Intervenants
Emma Thollon, céramiste ("L'envolée" dans le cadre du programme "1 immeuble, 1 œuvre" du Ministère de la Culture)

Ce projet bivalve met en exergue un bâtiment d’angle rationnel, en continuité avec l’espace public, et deux bâtiments dans son prolongement qui se « délitent » en s’ouvrant progressivement le long du « bois habité ». L’introduction de biais permet une ouverture sur le paysage, des respirations entre les bâtiments, des vues variées (sur la place publique, le « bois habité » et le canal de l’Ourcq), ainsi que la création de nouvelles orientations invitant la lumière du Sud à pénétrer dans le cœur d’îlot.

Deux types de morphologie entrent en résonance. Un bâtiment central aux façades monolithiques creusées de loggias sur l’espace public et parées de briques de teinte claire. Puis deux bâtiments plus fins et plus ouverts sur l’extérieur par un principe de balcons en saillies rythmé de poteaux en prolongation des espaces de vie. Les façades sur le « bois habité » traitées avec un enduit brun mettent en relief la luminosité de la seconde peau, blanche. Sur les façades « proues » (nord et sud), l’utilisation d’un dégradé de quatre teintes, du blanc au brun, organise la transition chromatique entre les façades, de l’espace public au cœur d’îlot.